CIC perspectives 01/2023

perspectives de marché trimestrielles

Chères clientes, chers clients,

 

Le changement d’année offre toujours l’occasion de dresser un bilan et de se fixer de nouveaux objectifs. Avec 2022, c’est une année riche en défis qui s’est achevée. Le conflit en Ukraine et les développements économiques qui en ont découlé ont assombri le tableau. Les prix à la consommation ont atteint un niveau que l’on n’avait plus vu depuis un demi-siècle. De ce fait, les cours des actions, mais aussi des obligations, ont enregistré une évolution négative.

Symboliquement, on peut dire que les trois grands « D », qui se sont dessinés de plus en plus nettement au cours des dernières années, sont désormais devenus réalité : l’évolution de la Démographie, la Démondialisation et la Décarbonisation sont des thèmes qui occupent actuellement le devant de la scène et qui nous accompagneront de manière encore plus perceptible au cours des années à venir. Les incertitudes liées à la pandémie de Covid-19 et aux récents conflits géopolitiques ont très fortement entravé la mondialisation. Le problème lié à l’évolution démographique dans les pays occidentaux continue de s’aggraver. Le vieillissement de la population qui pèse sur le système de retraites, la pénurie de main d’œuvre qualifiée et le recul des recettes fiscales sont autant de défis qui attendent d’être relevés. La menace sérieuse du changement climatique, qui est évidente, va elle aussi faire fortement progresser la transformation technologique et les investissements dans ce domaine.

Malgré tout, je reste confiant. Les points susmentionnés ouvrent en effet de grandes opportunités à moyen et à long termes. À court terme également, on note déjà des nouvelles positives. Nous partons du principe que l’inflation a atteint son sommet, que les relèvements des taux par les banques centrales vont ralentir et que la saison imminente de distribution des dividendes sera très fructueuse.

L’année qui vient juste de commencer nous amènera son lot de changements, de nouveautés et d’opportunités. Parlez-en avec nous ! En notre qualité de partenaire pour toutes les questions financières, nous nous ferons un plaisir de vous accompagner. Je vous souhaite une belle, heureuse et fructueuse année 2023 que l’on est tout à fait en droit, selon nous, d’aborder avec optimisme.

Luca Carrozzo
Signature Luca Carrozzo

Luca Carrozzo
CIO

Perspectives économiques

La tâche est ardue : depuis quelques mois, les banques centrales des grands espaces économiques que sont les États-Unis, l’Union européenne et la Suisse retirent massivement des liquidités à l’économie réelle. L’inflation galopante, attisée par la hausse des prix de l’énergie, les interruptions des chaînes d’approvisionnement dues au Covid-19 et la guerre en Ukraine, contraint les banquiers centraux à agir avec détermination. Dans le même temps, l’activité économique bat son plein. La Suisse brille encore avec 0,5 % de croissance. En Europe, cette dernière est de 2,1 % et de 1,8 % aux États-Unis. Toutefois, un comparatif des chiffres de la croissance entre le premier et le troisième trimestre 2022 dévoile déjà un fort ralentissement.

cic-perspectives-01-2023

Désinflation en 2023 ?

À y regarder de plus près, les relèvements des taux laissent des traces dans tous les domaines. Le marché immobilier vacille depuis le début de l’année. Le moral des managers se dégrade et les consommateurs déplacent leur demande vers les biens de consommation courante. En relevant les taux d’intérêt à 4 %, la Fed a impacté la croissance économique. La question qui se pose désormais est de savoir s’il y aura une récession cette année. Les estimations pour le PIB américain, à 1,3 % pour 2023, font apparaître un tableau réjouissant, avec un taux de chômage attendu de 4,4 % (actuellement : 3,7 %). L’inflation devrait ralentir à 2 %, faisant passer le taux d’intérêt réel (taux d’intérêt moins inflation) à 2 %. Hormis les investisseurs obligataires, c’est-à-dire les créanciers, personne – et certainement pas les États-Unis, fortement endettés –ne se réjouit d’une hausse des taux d’intérêt réels. Sur le marché financier, ces prévisions sont désormais prises en compte et une hausse des chiffres du chômage en présence d’un ralentissement de la flambée des prix pourrait attiser les spéculations de baisse des taux au deuxième semestre 2023. Cela devrait soutenir l’économie dans son ensemble ainsi que les marchés des actions(goste)

Marchés

Les marchés des actions restent volatils

Le premier trimestre 2023 devrait lui aussi être marqué par diverses incertitudes. En raison de l’effet de base, la pression à la hausse sur l’inflation devrait se relâcher. Une fois que l’inflation aura passé son pic, les banques centrales se concentreront de nouveau sur le développement économique. Sur cette toile de fond, les taux directeurs devraient atteindre leur plus haut au premier trimestre 2023. D’un autre côté, les marges bénéficiaires des entreprises vont se retrouver sous pression. Nous recommandons de se concentrer sur les entreprises de qualité et d’équilibrer l’allocation sectorielle.

en savoir plus ...

Actions Suisse

Bien que le marché suisse des actions soit considéré comme défensif en raison de la forte pondération de Roche, Novartis et Nestlé, les actions suisses ont généré des résultats inférieurs à la moyenne européenne en 2022. Cela est sans aucun doute également lié à la vigueur du franc qui a un impact négatif sur les résultats des entreprises. Toutefois, de nombreuses entreprises suisses sont leaders de leur segment et disposent d’un pouvoir de fixation des prix. Au niveau des Blue Chips, nous privilégions Roche, Sika et Sonova ainsi que Bachem, SIG et VAT Group pour les Mid Caps. (bae)

SMI

Chart SMI

Actions Europe

Sur le marché des actions, les grandes gagnantes secrètes 2022 ont été des actions européennes. Les titres de substance avec de forts dividendes ont surperformé les titres de croissance, ces derniers ayant été mis en difficulté par l’inflation et les relèvements des taux. Avec des hausses de prix de plus de 10 % en décembre, cette tendance devrait se poursuivre, car il ne faut s’attendre à aucune aide de la part de la BCE. À partir du milieu de l’année, les hausses de prix vont ralentir et il y aura un changement de cap en faveur des titres de croissance tels que ASML, Infineon et Adyen. Nous privilégions l’équilibre : Linde, Eni et Adyen. (goste)

Euro Stoxx 50

Chart Euro Stoxx 50

Actions États-Unis

En 2022, le marché des actions américain et le moral des investisseurs ont souffert des mesures de politique monétaire prises par la Fed. À cela sont venus s’ajouter l’augmentation des prix des intrants ainsi que les problèmes rencontrés au niveau de la chaîne d’approvisionnement. Dans de nombreux cas, les entreprises n’augmenteront leurs prix qu’en 2023. Actuellement, les valorisations sont modérées. En outre, les géants technologiques disposent de réserves de plusieurs milliards qui sont désormais mieux rémunérées et attendent une bonne opportunité d’être investies. Cela nous rend optimistes, notamment en ce qui concerne le secteur technologique américain. Nous recommandons des titres tels qu’Alphabet, Amazon et Apple. (amm)

S&P 500

Chart S&P 500

Obligations

Le cycle de resserrement entamé par les banques centrales devrait se terminer au premier semestre 2023. Grâce au retour des rendements obligataires et à l’amélioration du profil risque-rendement, cette classe d’actifs attire de nouveau la faveur des investisseurs dans un contexte marqué par les incertitudes. Le fait que la courbe des intérêts soit relativement plate en Suisse et même inversée en Europe et aux États-Unis plaide en faveur d’investissements relativement courts. La prudence continue à être de mise lors de la sélection, mais les obligations sont, pour la première fois depuis longtemps, de nouveau intéressantes. (muc)

Taux swap suisses à 10 ans

Chart Taux swap suisses à 10 ans

Chronique

Je sais danser, mais uniquement sur le parquet de la bourse

En matière de musique et de danse, j’ai la réputation de manquer de souplesse et d’avoir des goûts musicaux plutôt douteux. Mais cela ne me dérange pas, car je suis plutôt du genre à écouter la radio : on règle la fréquence, et la radio fait le reste. Je n’aime pas toujours les morceaux qui passent, mais je sais attendre.

 

en savoir plus ...

En bref

Payer sans espèces, de manière simple et sécurisée

La nouvelle carte de débit Visa de la Banque CIC est là ! Grâce à la carte de débit Visa moderne, vous pouvez retirer des espèces, faire des achats sans contact ou en ligne 24 h/ 24 – et ce dans plus de 200 pays.

Ses fonctions performantes comme le paiement mobile et la gestion indépendante des cartes dans CIC eLounge vous font gagner en flexibilité et en autonomie. Vos transactions sont directement débitées de votre compte comme avec une carte Maestro.

Vous pouvez désormais commander très facilement votre carte de débit Visa vous-même dans eLounge ou auprès de votre conseillère ou de votre conseiller à la clientèle.

cic-perspectives-01-2023

Modification de la protection des déposants

À compter du 1er janvier 2023, la protection des avoirs sur les comptes gérés par des banques évolue. En cas de faillite d’une banque, le système de garantie des dépôts protège de la perte les dépôts des clients jusqu’à 100 000 francs suisses. La nouvelle loi apporte des modifications notamment pour les titulaires de comptes joints. Ces comptes sont libellés par exemple au nom d’époux, de sociétés simples, de communautés d’héritiers ou de communautés de copropriétaires par étages. Vous trouverez toutes les informations et des exemples relatifs aux changements à l’adresse esisuisse.ch/fr/2023.