CIC fileur
Nos publications

Blog

Avis et commentaires personnels sur des thèmes financiers variés.

perspectives 03/2024

Une fois de plus, les banques centrales ont prouvé au deuxième trimestre qu’elles sont des moteurs importants du marché. La Banque nationale suisse a déjà donné le ton : elle a surpris le monde entier en abaissant ses taux en mars et une nouvelle fois en juin. La Banque centrale européenne s’efforce pour sa part de démontrer son indépendance vis-à-vis des États-Unis et a abaissé elle aussi ses taux en juin.

La place financière suisse face à la concurrence internationale

Interview entre Luca Carrozzo et l'Association Suisse des Gestionnaires de fortune.

Notre point de vue en juin

Chaque mois, nous publions notre point de vue sur le contexte macro-économique.

Notre point de vue en avril

Chaque mois, nous publions notre point de vue sur le contexte macro-économique.

Opinions sur le contexte boursier : Banques centrales : et ensuite ?

Après une longue phase de taux d’intérêt négatifs et une hausse de l’inflation, les banques centrales ont relevé leurs taux. Mais comment en est-on arrivé à ce revirement des taux, quelles en sont les répercussions sur l’économie mondiale et que nous réserve l’avenir ? Vous en saurez davantage en lisant notre blog.

L’or, valeur refuge

En périodes d’incertitude, l’or fait office de valeur refuge. Pour en savoir plus, lisez notre article de blog sur le cours de l’or et sur les facteurs qui influent sur son évolution.

Opinions sur le contexte boursier : Sandoz

En tant que leader mondial dans le domaine des médicaments génériques (fabriqués par voie chimique) et des biosimilaires (produits à partir de cellules ou d’organismes vivants), Sandoz profite tout particulièrement de l’expiration d’un nombre croissant de brevets. Publié à la mi-mars, son premier bilan annuel en tant qu’entreprise indépendante a montré que l’activité des biosimilaires, qui dégage de fortes marges, a enregistré la plus forte croissance (+15 %). L’entreprise veut développer ce domaine. Au total, le chiffre d’affaires a augmenté de 7 % en 2023, mais la marge a reculé à 18 %, notamment en raison de coûts non récurrents liés au développement du groupe en tant qu’entreprise indépendante. Bien que les analystes financiers aient initialement tablé sur des cours de CHF 40, l’action enregistre, depuis l’entrée en bourse le 4 octobre 2023, une évolution latérale autour de CHF 25. Au vu des prévisions de croissance du chiffre d’affaires de 5 % et d’une augmentation attendue de la marge à 20 %, un rapport cours/bénéfice de 11 est bien trop bas.

perspectives 02/2024

Le premier trimestre vient de s’achever et son bilan est positif. Au cours des derniers mois, l’intelligence artificielle a continué de gagner en importance. Elle constitue l’un des principaux moteurs de l’évolution réjouissante des marchés financiers. Selon une étude récente, pas moins de 36 % des entreprises mentionnent l’intelligence artificielle dans leurs rapports financiers – un chiffre record.

Entre records et stagnation : le point sur le franc, les taux d’intérêt et les dividendes

À l’heure où les indices boursiers du monde entier atteignent de nouveaux sommets, la Bourse suisse se distingue par une singulière retenue. Malgré les performances impressionnantes du DAX, du CAC 40, du DJIA et du S&P 500, qui établissent tous de nouveaux records, le marché suisse des actions reste environ 10 % en dessous de son record historique de fin 2021. Cette évolution soulève des questions, d’autant plus que le franc suisse s’est fortement apprécié par rapport au dollar et à l’euro et que des entreprises importantes comme Roche et Nestlé montrent des signes de faiblesse. Dans notre entretien avec Luca Carrozzo, Chief Investment Officer, nous nous penchons sur les raisons de la faible performance de la Bourse suisse et sur le rôle du franc fort, et nous nous posons la question de savoir si une baisse des taux d’intérêt de la Banque nationale suisse (BNS) est nécessaire pour stimuler les marchés des actions. Découvrez pourquoi les titres suisses n’ont actuellement pas la cote et ce que cela signifie pour les investisseurs.

Opinions sur le contexte boursier : Swatch

Le cours de l’action Swatch se situe au même niveau qu’en l’an 2000, bien que l’entreprise ait entre-temps plus que doublé tant son chiffre d’affaires que son bénéfice. Les raisons de cette piètre évolution résident dans une stratégie floue du groupe, une absence de vision d’avenir et une mauvaise communication avec les actionnaires et les analystes financiers.

L’intégration des facteurs ESG est-elle rentable pour les investisseuses et les investisseurs ?

Pour la clientèle privée, le thème des facteurs ESG revêt une importance croissante et les investissements durables deviennent incontournables, surtout chez les plus jeunes. Ce thème va encore gagner du terrain au plus tard au 1er janvier 2024, date à laquelle les normes minimales contraignantes définies par l’Association suisse des banquiers pour l’activité de placement entreront en vigueur.

Opinions sur le contexte boursier : Roche

Ces derniers temps, Roche a subi quelques revers dans le domaine de la recherche et pâtit de l’effondrement de la demande de tests Covid. Néanmoins, Roche a progressé de 7 % au troisième trimestre et, pour la première fois depuis des années, sa division pharmaceutique, qui dégage des marges élevées, a de nouveau enregistré des taux de croissance à deux chiffres. L’expiration du brevet des trois principaux médicaments anticancéreux (Avastin, Herceptin, Rituxan) ainsi que les tests Covid perdent en importance, et Roche retrouvera une croissance à deux chiffres à partir de 2024.

single-content-02
Newsletter
phone-call
Contact
pin-3
Sites
percent-sign-outline-64
Taux d’intérêt sur les comptes
en haut