Blog

Gestion des liquidités pour les entrepreneurs – commentaire pratique d'un expert

Les taux d’intérêt étant bas, le phénomène des petits chiffres dont les effets sont sous-estimés s’amplifie. Il arrive que même de grandes entreprises disposant d’importantes liquidités déclarent : « À quoi bon se soucier d’une différence de 0.1 % ? ».

Même dans cet environnement de taux extrêmement bas, cet écart d’intérêts apparemment insignifiant génère des produits supplémentaires se chiffrant par milliers de francs. Imaginez la réaction d’un entrepreneur si une banque augmentait ses frais de mille francs ! Oui, la réaction serait franche et ne se ferait pas attendre. En même temps, de nombreux entrepreneurs sont passifs, alors qu’ils pourraient facilement gagner des milliers de francs supplémentaires en plaçant leurs capitaux à court terme auprès d’établissements offrant une bonne rémunération. Cette contradiction recèle une opportunité intéressante pour de nombreux entrepreneurs.


L’étude relative aux connaissances financières des entrepreneurs révèle globalement de nettes opportunités pour les entrepreneurs dans la gestion de leur trésorerie à court terme. 40 % des entrepreneurs interrogés perçoivent des possibilités d’optimisation évidentes de leur gestion des liquidités. Quand on cherche à savoir pour quelle raison celles-ci ne sont pas exploitées, l’étude donne une réponse claire : près de la moitié des entrepreneurs interrogés ont le sentiment de ne pas être suffisamment conseillés par leur banque. Mon expérience corrobore ces affirmations. Je rencontre régulièrement de nouveaux clients pour lesquels je peux procéder à des optimisations simples et rapides. Des optimisations simples sont aussi souvent possibles pour le financement à court terme, en plus de la question des taux évoquée. L’étude montre ainsi que le découvert sur le compte courant pour un financement à court terme est connu de presque tous les entrepreneurs. Selon les besoins de l’entrepreneur, une avance à terme fixe doit toutefois être privilégiée comme solution dans bien des cas (cf. aussi la contribution au blog Financement).

Les entrepreneurs sont étonnamment peu nombreux à utiliser les comptes avec écart de taux favorable pour le placement de leurs fonds à court et moyen terme.

Seuls 38 % indiquent utiliser ces comptes avantageux, bien que plus de 90 % confirment connaître les solutions correspondantes. Avec son compte de placement pour les entrepreneurs et les entreprises, la Banque CIC (Suisse) propose par exemple à l’heure actuelle un taux d’intérêt de 0.25 % pour le franc suisse et de 0.125 % pour l’euro. Elle propose ainsi aux entrepreneurs une solution simple et flexible pour placer des liquidités à court et moyen terme à des conditions avantageuses.

Compte tenu des besoins spécifiques, notamment des entreprises moyennes et grandes, nous avons récemment commercialisé un modèle de fonds à terme unique et innovant. Le fonds à terme CIC FLEX est un placement flexible sur le marché monétaire, qui bénéficie d’une rémunération progressive et peut être résilié à un rythme trimestriel. Nos clients peuvent ainsi profiter d’intérêts plus élevés tout en gérant au mieux leurs liquidités, que ce soit pour effectuer des investissements imprévus ou pour saisir d’autres opportunités de placement. Avec une durée de 12-60 mois, nous pouvons ainsi également assurer la transition entre la gestion des liquidités à court et long terme. La faible utilisation des placements à plus d’un an (seulement 24 % des entrepreneurs interrogés ont indiqué les avoir utilisés) suggère qu’une optimisation est possible en ce domaine dans de nombreuses entreprises.

Mes conseils concrets aux entrepreneurs :

  • Abordez la question de la gestion des liquidités avec votre banque. Vous avez tout intérêt à rechercher une bonne rémunération, même si le niveau des taux d’intérêt est bas.
  • Faites-vous une idée précise de vos besoins de liquidités et impliquez votre banque dès le départ. 22 % des entrepreneurs interrogés ont indiqué qu’ils souhaiteraient bénéficier d’un conseil plus actif. Exigez-le et demandez un deuxième avis.
  • Diversifiez vos relations bancaires si vous disposez d’importantes liquidités. Vous réduirez ainsi le risque de contrepartie.
  • Pensez notamment aussi à vérifier vos liquidités en monnaies étrangères. Les possibilités d’optimisation en matière de gestion des changes sont nombreuses (cf. aussi la contribution au blog Devises)