Blog

Rester cool

Vous l’avez certainement déjà entendu des centaines de fois, il est difficile pour ne pas dire illusoire de trouver le timing parfait pour les investissements.

« Bas les pattes ! » peut-on ainsi entendre dans le monde de la finance ou encore « le va-et-vient épuise le portemonnaie ». Ce n’est pas faux. Les investisseurs se privent souvent de l’essentiel du rendement, parce qu’ils achètent ou vendent des titres au mauvais moment.


L’investisseur typique tend en effet à investir de façon cyclique. Il est dépassé par la complexité et la dynamique des marchés financiers et par l’urgence. Les émotions telles que l’espoir, l’avidité et l’euphorie guident par ailleurs ses actions. Il est ainsi difficile de garder une vue d’ensemble de tous les facteurs importants qui gouvernent le marché. Le cours ne va-t-il pas baisser un peu plus ? Dois-je encore investir alors que les cours ont tellement augmenté ? Le bon moment est rarement atteint.


Et pourtant, l’investisseur qui opte pour le bon timing lors de l’achat d’un titre bénéficie de perspectives de rendement entièrement nouvelles : un investisseur qui s’est par exemple rendu compte, il y a deux ans, que NVidia a visé juste et deviendrait l’un des principaux développeurs de processeurs graphiques et de microprocesseurs pour PC et consoles de jeu a quintuplé sa mise. J’ai vécu le timing absolument parfait le 15 janvier 2015, lors de la suppression du cours plancher de l’euro qui a entraîné un bond du franc suisse par rapport à l’euro de 1,20 à 0,85. Nous avons réagi promptement en clôturant les couvertures de change de l’euro en dollar US avec des gains.

Quelle est donc l’astuce concernant le timing ? Notre recommandation : suivez la règle du 80:20. Investissez 80 % des actifs dans un portefeuille à long terme largement diversifié. Concentrez-vous non seulement sur la date d’entrée parfaite, mais aussi sur le potentiel de hausse. Les entreprises qui partent à la conquête de nouveaux marchés et qui profitent de la suppression des barrières commerciales sont intéressantes. Le marché compte de nombreuses petites et moyennes entreprises qui remplaceront demain les valeurs vedettes éprouvées par des concepts innovants. Trouvez ces « Story Enabler ».


Vous pouvez utiliser activement les 20 % restants pour tirer parti des opportunités sur le marché. Vous ne devez cependant pas vous faire obstacle à vous-même. Identifiez systématiquement les opportunités, n’agissez pas sous le coup de l’émotion, autrement dit, restez cool et ne courez pas après n’importe quelle tendance. C’est relativement simple, non ? Certes, cela ne peut pas faire de mal de demander de l’aide.


Rester cool avec méthode, telle est notre devise. À la Banque CIC (Suisse), nous avons mis au point un système qui nous facilite considérablement la prise de décision. Il s’agit d’une combinaison entre l’analyse éprouvée des données fondamentales et l’utilisation d’outils automatisés. L’analyse fondamentale nous permet de jauger les entreprises dans leurs moindres détails et de retenir celles qui offrent le meilleur potentiel de rendement. Nous utilisons ensuite les outils automatisés pour ces titres présélectionnés. Ils reposent sur une analyse des séries temporelles du cours de l’action et identifient les titres qui sont sur le point de s’envoler. Cela nous aide à agir de manière contracyclique et à investir au bon moment.


Équipez-vous, vous aussi, des bons outils et demandez conseil à des spécialistes. Nous adaptons la règle des 80:20 à vos exigences individuelles, vous accompagnons grâce au monitorage de vos positions et élargissons ainsi le spectre de vos investissements potentiels.