Blog

Témoins muets d’une époque

Si vous vous arrêtez quelques instants à l’angle de la Poststrasse et de la Hintere Schützengasse à Saint-Gall et que vous levez les yeux, vous verrez, en lettres majuscules, le nom Ed. Sturzenegger inscrit sur la façade.

 

Ed. pour Eduard, fondateur de l’entreprise textile saint-galloise de tradition Ed. Sturzenegger AG, qui mena son entreprise au succès international avec ses délicates dentelles et broderies appenzelloises. Il a également aidé des brodeurs en situation difficile de Suisse orientale, et offert à la ville de Saint-Gall une collection d’art comportant des oeuvres majeures. A mon avis, ces lettres sont apposées à la façade depuis le début des années 20, car c’est à cette époque à peu près que la maison de mode a emménagé dans ces locaux. Elles témoignent d’une tradition textile brillante et centenaire, de personnalité, et de l’esprit d’entreprise saintgallois. Cela me fascine et m’incite à lever les yeux avec respect. 

Depuis peu, nous sommes situés au troisième étage de ce bâtiment de tradition qui correspond parfaitement à notre caractère. Les racines de la Banque CIC (Suisse) remontent à la guerre entre la France et l’Allemagne, il y a plus de 140 ans, lorsque notre jeune banque soutenait en Alsace des entreprises alors que toutes les autres banques s’étaient retirées de ce marché. Ceci nous a marqués. Aujourd’hui encore, nous résistons à la tendance à la consolidation et au recentrage des banques. Nous nous développons et perfectionnons nos compétences dans les domaines qui correspondent aux besoins de nos clients. Nous nous engageons dans les voies où nous pensons offrir une nette valeur ajoutée. Le 1er septembre 2017, nous avons ouvert notre neuvième succursale à Saint-Gall. Nous pensons que la Suisse orientale offre un potentiel significatif. Saint-Gall propose une qualité de vie élevée. C’est un site économique actif sur lequel des PME hautement spécialisées et innovantes se sont installées. Nous représentons, en particulier pour ces dernières et pour des clients privés exigeants, une alternative intéressante. Par ailleurs, les clients de Suisse orientale doivent pouvoir accéder à nos prestations de services plus simplement et plus directement. Nous attachons beaucoup d’importance au contact et à l’échange personnels, et nous nous asseyons volontiers à une table avec nos clients pour rechercher ensemble la meilleure solution. Et précisément parce que notre conseil comprend les activités financières tant privées que commerciales, et recouvre toutes les phases d’une vie ou d’un cycle d’entreprise, nous assurons toujours un accompagnement très proche de nos clients. La proximité géographique nous facilite cette approche.

A Saint-Gall, nous débutons avec une équipe établie et performante dont les membres se connaissent, et connaissent également les spécificités locales. On dit souvent qu’il ne faut pas changer une équipe qui gagne. Je suis donc très heureux d’avoir à mes côtés au CIC Markus Blaser, spécialiste des placements, Christoph Zürcher, Private Banker, et Laila Hertli, assistante. J’ai étroitement collaboré avec eux pour le Premium Banking à la Banque Migros et ensemble, nous avons établi un réseau basé sur de très longs partenariats et des relations sérieuses. C’est sur cette base que nous souhaitons construire. 

La Banque CIC (Suisse) m’a convaincu par son modèle commercial unique en son genre, en tant que banque privée parmi les banques universelles. On y est très proche des clients, on prend intégralement en compte leurs besoins, on vit l’entrepreneuriat. Et, à Saint- Gall, dans ces murs manifestement marqués par l’esprit d’entreprise, témoins muets d’une époque, nous allons encore nous développer et représenter une alternative solide pour une clientèle suisse orientale exigeante. Nous connaissons le potentiel de notre région. Découvrez maintenant le nôtre.

 

La chronique reflète l’opinion personnelle de l’auteur.