News

La Banque CIC augmente ses revenus et son bénéfice semestriel

Avec un résultat total de CHF 68 millions (+ 9,8 %) et un bénéfice de CHF 15 millions (+ 12,1 %), la Banque CIC montre au premier semestre 2018 une croissance effrénée. Et cela, malgré un net accroissement des charges d'exploitation (+ 38,4 %) dû à plusieurs projets stratégiques.

Au premier semestre 2018, la Banque CIC a de nouveau enregistré une progression de toutes ses sources de revenus. Les opérations de commissions et les prestations de services ont vu leur croissance s'accélérer une fois encore avec une hausse de 9,7 pour cent due notamment à l'augmentation des mandats de gestion de fortune. Le résultat des opérations d'intérêts à hauteur de CHF 46,5 millions a dépassé de 11,4 pour cent celui de l'année précédente et le résultat des opérations de négoce s'est élevé à CHF 5,0 millions. La comparaison avec les chiffres de l'année passée fait ressortir une hausse de 9,8 pour cent du résultat total qui s'est établi à CHF 68,0 millions.

Bénéfice record malgré des charges accrues

Face à la forte croissance des revenus, les charges se sont nettement alourdies au cours du premier semestre. Les charges de personnel ont augmenté suite à un renforcement de 4,5 pour cent des effectifs et du fait aussi des dépenses liées à l'ajustement du taux de conversion de la caisse de pension. Les autres charges d'exploitation se sont accrues de 38,4 pour cent, atteignant CHF 17,2 millions. Cette forte hausse s'explique par d'importants investissements pour des projets de digitalisation et pour le nouveau positionnement de la banque. Ainsi la Banque CIC a-t-elle réalisé au premier semestre 2018 un résultat opérationnel de CHF 19,9 millions. Le bénéfice semestriel en hausse de 12,1 pour cent s'est établi à CHF 15,0 millions, ce qui constitue un record dans l'histoire plus que centenaire de la Banque CIC.

 

Le total du bilan a augmenté à CHF 8,6 milliards (+ 8,2 %). Avec la croissance durant les douze derniers mois, les prêts à la clientèle se sont élevés à CHF 6,8 milliards (+ 6,7 %). Les dépôts des clients se sont accrus de 4,3 pour cent pour atteindre CHF 5,7 milliards.

Perspectives

Le remarquable résultat semestriel souligne le solide développement de la Banque CIC et montre la volonté de la banque de poursuivre sa stratégie de croissance de manière conséquente à l'avenir encore. Thomas Müller, CEO de la Banque CIC, commente : « Nous nous focalisons sur l'orientation client. Nous voulons être la banque en toute flexibilité pour les entrepreneurs et les entreprises, ce qui implique des investissements dans des projets stratégiques tels que les solutions digitales, ainsi que la mise à disposition de ressources supplémentaires en personnel ».

 

Compte tenu des signes actuels de bon augure, Thomas Müller table encore sur un solide développement des affaires pour l'exercice en cours, et cela en dépit d'un contexte concurrentiel toujours difficile. « Les réponses positives de nos clientes et clients aux questionnaires qui leur sont régulièrement soumis nous permettent d'envisager avec confiance la poursuite du développement de notre banque. Ces feedbacks expriment une grande satisfaction de la clientèle et un fort attachement à la banque, ce qui amène nos clients à recommander notre banque ».