La Banque CIC prépare l’avenir et consolide sa position sur le marché dans un contexte difficile

Malgré un environnement global complexe, 2020 a été une année fructueuse pour la Banque CIC (Suisse) SA. En alliant tradition et innovation, la banque a su s’adapter rapidement à la nouvelle situation, augmenter ses volumes et améliorer son efficience. Avec un bénéfice net de CHF 34,2 millions (+1,2 %), la banque a réalisé un bon résultat malgré sa politique prudente en matière de provisions et la constitution de réserves supplémentaires. Le total du bilan s’établit à CHF 11,6 milliards, soit une hausse de 15,1 %.

Malgré la pandémie de Covid-19, la Banque CIC (Suisse) SA enregistre pour 2020 un très bon résultat. Grâce à une infrastructure moderne et à l’engagement extraordinaire de tous les collaborateurs et collaboratrices, le télétravail a été généralisé quasiment du jour au lendemain. Par ailleurs, en se concentrant sur sa clientèle existante, la banque a encore intensifié le suivi de ses clientes et clients, et mis à leur disposition des informations et des propositions de solution à un moment où leurs attentes étaient particulièrement grandes du fait de la pandémie.

 

Avenir et positionnement sur le marché

 

Membre fondateur de l’ancienne Bourse électronique suisse, devenue entre-temps SIX, la Banque CIC a toujours fait preuve d’esprit d’innovation. Aujourd’hui encore, l’innovation est une valeur importante pour la banque. En témoignent CIC eLounge, solution omnicanal moderne, ou encore la solution de placement clevercircles – deux exemples récents qui illustrent la manière dont le conseil personnel allié à la technologie permettent de créer des avantages pour les clients et de leur offrir de la valeur ajoutée. Dans cette optique, en 2020, la Banque CIC a investi pour son avenir : elle a augmenté son effectif de 4,5 % et a poursuivi de manière conséquente sa stratégie d’investissement dans les technologies modernes pour offrir encore plus d’avantages à ses clients. Comme en atteste l’augmentation constante des volumes par client et des chiffres en valeur absolue, les clientes et clients de la Banque CIC ont accordé toute leur confiance à cette approche. Le volume des crédits a augmenté de 10,2 % pour atteindre CHF 9,1 milliards et les apports nets d’argent frais ont pour la première fois franchi la barre des CHF 2 milliards en 2020.

 

Thomas K. Müller, CEO, a commenté le bon résultat de la banque : « Les volumes ont enregistré une évolution très réjouissante et nous avons amélioré notre efficience dans une optique de développement durable. En l’espace de dix ans, le Cost Income Ratio est passé de plus de 80 % à 66 % aujourd’hui. Il me tient à cœur de remercier nos collaboratrices et collaborateurs pour leur engagement, et nos clientes et clients pour leur confiance. Avec CHF 684,3 millions de fonds propres pris en compte, nous disposons par ailleurs de fondements solides que nous renforçons en permanence grâce à notre politique de crédit prudente et à la thésaurisation de tous nos bénéfices depuis dix ans. Nous appartenons en outre au groupe Crédit Mutuel, doté d’une structure coopérative et faisant partie des groupes bancaires les mieux capitalisés d’Europe, ce qui nous donne accès à un réseau international, mais aussi à certaines technologies et à de nombreuses compétences. Nous allons nous appuyer sur cette base pour continuer à consolider notre positionnement sur le marché. »

 

Augmentation des revenus et de la rentabilité

 

Les produits d’exploitation ont augmenté de 5,4 % par rapport à l’année précédente, pour s’établir à CHF 163,4 millions. Cette performance repose avant tout sur le résultat des opérations d’intérêt qui s’élève à CHF 111,3 millions (+6,4 %) grâce aux volumes en hausse et malgré une pression toujours importante sur les marges. Le résultat des opérations de commissions et des prestations de services, qui constituent la deuxième source de revenus de la banque, affiche quant à lui une croissance de 14,9 %, à CHF 33,9 millions, et contribue désormais pour plus de 20 % au total des produits d’exploitation. Ces revenus proviennent majoritairement des opérations sur titres, qui ont connu une évolution réjouissante en 2020 du fait du nombre croissant de mandats et d’activités clients ainsi que de la volatilité des marchés. Le résultat des opérations de négoce, qui représentent la troisième source de revenus de la banque, a progressé de 25,2 % pour atteindre CHF 17,5 millions.

 

Ces trois résultats positifs ont été rendus possibles grâce à un suivi intensif et compétent de la clientèle, à une plus grande volatilité des marchés due à la pandémie de Covid-19, mais aussi grâce à de nouveaux clients. Malgré des investissements en faveur du développement durable de la banque, une gestion des coûts efficace a permis de limiter à environ 3 % l’augmentation des charges de personnel et des autres charges d’exploitation.

 

L’évolution de la rentabilité opérationnelle est positive : le résultat opérationnel a augmenté de CHF 9,4 millions, soit 23,7 % par rapport à l’année précédente, pour s’établir à CHF 48,9 millions. Malgré la constitution de réserves supplémentaires et des charges fiscales en hausse, le bénéfice net a progressé de 1,2 % pour atteindre CHF 34,2 millions.

 

Nouveau Swiss Banking

 

Grâce au nouveau Swiss Banking, la Banque CIC fait partie des précurseurs sur le marché financier suisse. Elle allie tradition et innovation, conjugue conseil personnel et solutions digitales, investit dans les avancées technologiques et définit de nouvelles références dans le secteur bancaire. Son approche omnicanal lui permet de mettre les services de base à la disposition de ses clients partout et à toute heure, de manière conviviale et en fonction de leurs besoins. Ainsi, la Banque CIC garantit une qualité et une efficience optimales, et exploite les innovations et les développements techniques pour maintenir ses prestations au plus haut niveau. Elle centre son action sur le client et sur ses besoins et préférences personnels. Grâce à une coopération sous forme de partenariat, le client peut toujours compter sur une qualité de service et de conseil optimale.

 

Le CEO Thomas K. Müller est à la tête de la banque depuis dix ans ; durant cette décennie, les volumes ont plus que triplé et le bénéfice a été multiplié par plus de 10. Il aborde les prochaines années avec confiance : « Grâce à notre stabilité financière et à nos collaborateurs engagés et responsables, nous sommes parés pour affronter les défis présents et futurs de notre secteur et de notre société. Nous faisons preuve de flexibilité, nous jouissons d’un positionnement solide, et nous continuerons d’investir dans l’avenir selon une approche durable, afin d’être pour nos clientes et clients un partenaire fiable et de qualité sur le long terme. »

 

Pour de plus amples informations : cic.ch/rapport-annuel