News

Perspectives économiques : Croissance malgré les doutes concernant la politique monétaire et le sable dans les rouages de la mondialisation

À l’exception de la Réserve fédérale américaine, les banques centrales poursuivent leur politique monétaire expansionniste à travers le monde. Or, comme la croissance de l’économie mondiale ne se maintient qu’à un faible niveau, des doutes quant à l’efficacité des assouplissements quantitatifs sont récemment apparus.

L’évolution conjoncturelle (néanmoins) positive est avant tout portée par la stabilité de l’économie américaine et une reprise progressive en Europe, notamment grâce à l’Allemagne et l’Espagne. À cette lueur d’espoir économique en Europe s’opposent cependant des enjeux politiques croissants. De ce fait, l’Europe risque de tirer un moindre profit du libre-échange, de l’immigration et de la mondialisation en général.

 

Le moral des consommateurs aux États-Unis continue de s’améliorer, grâce à une hausse substantielle des emplois et à des augmentations de salaire rapides. Les revenus plus élevés des ménages et les prix bas de l’énergie favorisent les dépenses de consommation. Avec la reprise de l’inflation, l’économie américaine est prête pour de nouveaux relèvements de taux, malgré une croissance modérée.

 

L’économie nationale enregistre également une solide croissance en Suisse. La forte appréciation du franc suisse semble avoir été digérée pour l’essentiel. Mais une force d’innovation durable de l’industrie exportatrice suisse est nécessaire pour assurer la croissance future.

 

Les pays émergents sont à la traîne en termes de croissance. On enregistre cependant les premiers signes de stabilisation de leur conjoncture. Rares sont ceux qui croient à un « atterrissage brutal » de l’économie chinoise.