News

Perspectives économiques : Économie suisse – en avant toutes

Depuis le début de l’année, l’évolution de l’économie suisse est très bonne, ne serait-ce qu’en raison de la nette dépréciation de la monnaie nationale depuis juin 2017.

Cela se reflète également dans les indicateurs avancés, par exemple l’indice des directeurs d’achat, qui cote actuellement bien au-dessus du seuil de 50. Pour cet indice, une sélection de directeurs des achats d’entreprises importantes est sondée. Une valeur inférieure à 50 signale une contraction, alors qu’une valeur supérieure à 50 prédit une expansion économique.

 

L’atmosphère positive se manifeste également sur le marché du travail. Depuis 2012, il n’y a jamais eu autant d’actifs en Suisse qu’à l’heure actuelle. Le chômage est actuellement très bas, à 2,60 %. Ce tableau favorable est complété par des prix à la consommation toujours en hausse. Le moteur de l’économie suisse est en marche. Seuls des facteurs perturbateurs externes tels que des chocs exogènes mondiaux pourraient assombrir la perspective.

 

La situation est quelque peu différente en Europe. Les incertitudes politiques auxquelles est confrontée l’union monétaire s’accompagnent de résultats économiques moins solides. En juin 2018, la Banque centrale européenne (BCE) a évalué les données économiques les plus récentes. La BCE a ensuite communiqué le 14 juin dernier qu’elle mettra fin au plan d’assouplissement quantitatif. À nos yeux, une prolongation s’expliquerait uniquement par un ralentissement économique significatif ou par une nette augmentation de l’incertitude concernant la future évolution économique.