News

Perspectives économiques : La croissance économique mondiale reste intacte malgré les préoccupations concernant les pays émergents

En dépit des préoccupations grandissantes causées par la situation conjoncturelle de la Chine et d’autres pays émergents, les attentes à l’égard de la croissance économique mondiale restent intactes avec respectivement 3,0 % et 3,5 % pour cette année et l’année prochaine.

La politique monétaire des banques centrales est toutefois dictée par les différences régionales. Alors que les banques centrales de la plupart des pays industrialisés pratiquent une politique expansionniste, la Réserve fédérale américaine (Fed) se dirige peu à peu vers un premier relèvement des taux d’intérêt, motivé par une expansion économique grandissante, doublée d’une stabilité de l’emploi. Le raffermissement de la conjoncture américaine, avec 3,7 % au deuxième trimestre par rapport au trimestre précédent, ainsi que l’augmentation mensuelle des chiffres de l’emploi de l’ordre de 200 000 postes, plaident en ce sens.

 

La reprise économique progresse lentement dans la zone euro, mais avec des différences selon les pays. Alors que l’Espagne et l’Allemagne avec des taux de croissance de 1,0 % et 0,4 % par rapport au trimestre précédent ont été les principaux piliers de la croissance pour les pays de la zone euro, l’Italie et la France ont déçu avec respectivement une légère progression de 0,2 % et une stagnation de l’activité économique. Les impulsions données par la politique monétaire de la Banque centrale européenne sont néanmoins assez fortes pour générer une croissance substantielle au cours des prochains trimestres.

 

L’économie suisse continue certes d’être pénalisée par le franc fort, mais l’onde de choc initiale qui a suivi la suppression du cours plancher perd nettement de son intensité. Ainsi, le produit intérieur brut réel a progressé de 0,2 %. La croissance a été soutenue par la consommation des ménages privés, par la dépense publique et par les investissements.