News

Perspectives économiques : le moral des investisseurs dans la zone européenne s’améliore tandis que l’économie US ralentit

La plupart des risques politiques ayant été écartés en Europe, l’appréciation
de la situation économique s’est nettement améliorée. Les prix à la consommation dans la zone euro semblent progressivement remonter, les chiffres de la croissance évoluent toujours favorablement et le chômage est tombé à son plus bas pluriannuel.

La reprise positive en Europe semble faire du bien à l’économie suisse dont les derniers résultats affichent une tendance positive. Il est également intéressant de constater que le secteur de l’horlogerie et de la bijouterie a fortement progressé. Ce secteur affiche même la croissance trimestrielle la plus forte depuis 2011.

Aux États-Unis, l’euphorie suscitée par Donald Trump semble en revanche s’estomper et les statistiques économiques se stabilisent à un niveau élevé. Selon les derniers chiffres du ministère américain du commerce, la croissance US devrait avoir progressé de 1,2 % par rapport au trimestre précé- dent. Cela s’explique notamment par le comportement des consommateurs nord-américains : l’indice de la confiance des consommateurs n’a guère évolué ces derniers mois. 

Nous pensons que la suite de l’évolution en Europe et aux États-Unis dépend fortement de l’attitude future des banques centrales. Alors que la Réserve fédérale devrait continuer à relever les taux d’intérêt, nous tablons en Europe sur un ralentissement de la politique monétaire ultra-souple. Le défi à venir pour la Banque nationale suisse consistera à assurer la stabilité du franc suisse à l’intersection entre ces deux puissances économiques.