Perspectives économiques : what goes up must come down !

La situation économique en Suisse peut être qualifiée de favorable. Ainsi des chiffres satisfaisants sur le marché du travail, des salaires nominaux en hausse constante et donc une saine évolution des prix à la consommation incitent les investisseurs à se positionner sur le marché suisse des actions.

Mais quelles sont les perspectives macroéconomiques pour 2018 ? L’analyse de trois indicateurs avancés peut nous donner des pistes concernant les évolutions futures de la conjoncture : l’indice des directeurs d’achat nous permet de capter le sentiment du côté de l’offre. Le baromètre économique du KOF nous révèle notamment les taux de croissance mensuels du produit intérieur brut. L’UBS Consumption Indicator fournit des données sur les tendances de la consommation, de la confiance aux réservations d’hôtel en Suisse, en passant par les immatriculations de véhicules. Ils dressent tous un tableau cohérent de la situation : depuisjuin, les indicateurs sont dans le vert, pouvant donc être jugés comme positifs.


Une comparaison historique de ces indicateurs confirme le tableau d’un environnement propice aux actions au cours des 12 à 24 prochains mois. La politique monétaire de la BCE et de la BNS, garante de taux bas, sera maintenue en 2018, stimulant les impulsions en faveur de la croissance économique. Il y a cependant un risque de surchauffe du sentiment positif à moyen terme : avec 62 points en octobre, l’indice des directeurs d’achat cote à son plus haut sur une période de sept ans et le marché l’a déjà suffisamment récompensé par des majorations de cours. Le marché des actions devrait se calmer à moyen terme et poursuivre ensuite sur cette tendance favorable.