Prévoyance souple grâce à l’épargne-titres 3a

Après l’échec de la réforme Prévoyance vieillesse 2020 et du fait des actuelles discussions à propos de la baisse du taux d’intérêt minimal LPP à 0,75 %, les Suissesses et les Suisses se focalisent de plus en plus sur la prévoyance individuelle et donc sur la prévoyance liée du pilier 3a.

Ce que beaucoup ne savent pas, c’est qu’avec le pilier 3a, il est possible d’obtenir bien plus que la simple économie d’impôt – par exemple grâce à l’épargne-titres 3a.


Une comparaison sur les dix dernières années montre qu’avec une stratégie de placement dynamique (part d’actions de 45 % en moyenne) à la Banque CIC, il aurait été possible d’atteindre un rendement supérieur de plus de 27 % à celui d’un compte 3a classique. Néanmoins, des chiffres-clés actuels de l’Association prévoyance suisse (APS) indiquent que seuls un quart des avoirs du pilier 3a était investi en titres fin 2017. Si l’on pense que dans les caisses de pension environ 90 % des avoirs sont investis, le potentiel au niveau du pilier 3a est loin d’être épuisé.


Notamment chez les jeunes, le pourcentage de pénétration des titres dans le pilier 3a est très faible : il est inférieur à 15 % chez les 18 à 34 ans. Et cela, bien que les risques soient relativement minimes avec un horizon de placement au-delà de dix ans et que les chances soient d’autant plus grandes.


Lorsqu’à l’issue de mon apprentissage bancaire, j’ai commencé à l’âge de 19 ans à verser régulièrement de l’argent dans le pilier 3a, les taux d’intérêt étaient encore tout juste à 3 %. Il y a quelques années, mon épouse et moi-même avons pu réaliser notre rêve d’une maison individuelle grâce notamment à nos avoirs 3a et à l’effet des intérêts composés. Dans le contexte actuel des taux d’intérêt bas, voire nuls, il faut procéder autrement pour faire fructifier l’argent.

Avec l’épargne-titres 3a, les perspectives de rendement sont nettement plus élevées qu’avec une simple solution de compte 3a.

Ma nièce est à présent dans la même situation que moi autrefois. Elle a 20 ans, a récemment terminé son apprentissage et souhaiterait ouvrir son premier compte 3a. Elle sait que je suis gérant de la Fondation Épargne 3 de la Banque CIC et me demande conseil. Etant donné que des taux d’intérêt de 3 % sont de l’histoire ancienne, je lui suggère de réfléchir à une épargne-titres 3a qui offre des perspectives de rendement nettement supérieur à celui d’une simple solution de compte 3a. Se pose seulement la question, auprès de quel fournisseur ? Sa banque habituelle ne pourra vraisemblablement lui proposer que ses propres fonds de prévoyance. C’est pourquoi je recommande à ma nièce de consulter la page web epargneentitres.ch.


Elle peut trouver là une offre de titres lui permettant de choisir en toute flexibilité parmi plus de 30 fonds de prévoyance de six fournisseurs renommés. Pour ce choix, des questions sur la propension personnelle au risque et l’horizon de placement prévu sont essentielles. Ma nièce peut sélectionner aussi bien des fonds passifs que des fonds actifs avec une part maximale d’actions de 75 %. Lui sont également proposés des fonds durables effectuant leurs investissements selon des critères écologiques et sociaux. Après avoir saisi la stratégie de placement souhaitée (de conservatrice à dynamique) et la politique de placement (passive, active ou durable), ma nièce trouve le fonds de prévoyance qui lui convient.


En ouvrant son pilier 3a, elle prend en main sa propre prévoyance suffisamment tôt et avec l’épargne-titres 3a, elle l’optimise également.

Mes conseils pour le pilier 3a

  1. Commencez tôt à effectuer des versements sur le compte 3a afin de profiter de la déduction fiscale annuelle.
  2. Procédez aux versements sur votre compte 3a dès le début de l’année et profitez toute l’année du taux d’intérêt préférentiel.
  3. Ouvrez plusieurs comptes 3a de manière à pouvoir plus tard effectuer des retraits échelonnés et atténuer ainsi la progression fiscale.
  4. À partir d’un horizon de placement de quatre ans, investissez en titres afin d’accroître vos chances de rendement.
  5. Investissez progressivement votre argent pour une diversification optimale.
  6. Le principe est le suivant : plus l’horizon de placement est lointain, plus la part d’actions du fonds de prévoyance devrait être élevée – tout en tenant compte de votre profil de risque personnel.
image_cic-perspectives-0418_fr
CIC perspectives 04/2018

  • Perspectives économiques : L’économie mondiale est en plein flottement
  • Marchés : Sous l’emprise des « Trump Tweets »
  • Chronique : Prévoyance souple grâce à l’épargne-titres 3a
  • CIC US Smart Cap Portfolio
  • Plus de joie et de sourires d’enfants à l’hôpital : Notre engagement en faveur de la Fondation Théodora